Developing the “Top 40” conservation questions for Canada

Conservation science plays an important role in helping guide policy makers as they develop appropriate, applicable, and effective guidelines and regulations. However, conservation scientists often fail to appreciate or understand the information needs of policy makers as they operate in increasingly complex and often changing political environments, developing policy that are applied to complex ecological and biological systems.

Recently, an international group of researchers led by Dr. Murray Rudd of the University of York (UK) initiated a project to help bridge the gap between conservation scientists and policy makers. A multi-phase research project was designed to provide the scientific community with a list of the “Top 40” research questions that, if answered, would be highly useful to policy makers.

The first phase of the work was to solicit candidate questions from a broad range of conservation stakeholders, including government, ENGOs, industry, citizens groups, and academics. The solicitation was distributed electronically, and garnered almost 400 questions.

This list was then put through an initial filter to ensure that questions were of a scientific nature, answerable within a reasonable research program, and as unbiased as possible.

The second phase of the project involved a workshop bringing together roughly 40 “thought leaders” from the public, private, academic, and nonprofit sectors to synthesize the pool of submitted questions to the Top 40. NCASI was invited to participate in this process.

Participants were invited to discuss the merits of the roughly 250 remaining questions, refine them, and define the final set of the Top 40 questions. The goal of the work is to stimulate national discussions about conservation strategies and provide support for decision makers making conservation investment decisions. Collectively, the set of questions will constitute an agenda for scientific inquiry on resource management and biological diversity that serves the needs of decision makers.

The results of the project were presented at the International Congress for Conservation Biology in Edmonton, Alberta, in July 2010. A manuscript has recently been submitted for publication.

For more information, contact Dr. Darren Sleep in NCASI’s Montreal office.

Contact Information 

 

Formulation des 40 questions les plus importantes pour le Canada en matière de conservation

La science de la conservation joue un rôle important dans l’orientation des politiques élaborées par les personnes chargées de formuler ces politiques et de concevoir des lignes directrices et des règlements appropriés, réalistes et efficaces. Malheureusement, les scientifiques qui travaillent dans le domaine de la conservation ne comprennent souvent pas bien ce dont ces personnes ont besoin en matière d’information pour élaborer des politiques visant des systèmes biologiques et écologiques complexes, et ce, dans un environnement politique de plus en plus complexe et souvent changeant. 

Récemment, un groupe international de chercheurs présidé par Dr. Murray Rudd de l’Université de York (Royaume-Uni) a démarré un projet visant à faire le pont entre les scientifiques et les personnes chargées de l’élaboration des politiques. Ce groupe a conçu un projet de recherche en plusieurs phases destiné à fournir à la communauté scientifique une liste de 40 questions sur la science de la conservation qui, si on répondait à ces questions, seraient très utiles aux personnes chargées de l’élaboration des politiques.

La première phase du projet a consisté à solliciter des questions d’un large éventail de parties s’intéressant à la conservation, y compris les gouvernements, les ONGE, l’industrie, les groupes de citoyens et les universitaires. La demande, envoyée de façon électronique, a généré près de 400 questions.

Cette liste a ensuite fait l’objet d’une première évaluation de façon à s’assurer que les questions étaient de nature scientifique, qu’il était possible d’y répondre dans le cadre d’un programme de recherche acceptable et qu’elles étaient les plus impartiales possibles.

La deuxième phase du projet a consisté à organiser un atelier qui a rassemblé environ 40 « penseurs » du secteur public, du secteur privé, des universités et des organismes à but non lucratif avec pour objectif de synthétiser le bassin de questions en vue d’en arriver à formuler 40 questions. NCASI a été invité à participer à ce processus.

Les participants ont ainsi évalué les mérites d’environ 250 questions, les ont épurées et ont finalement établi la liste des 40 questions les plus importantes. L’objectif de ce projet est de stimuler la discussion à l’échelle nationale sur les stratégies de conservation et de fournir un soutien aux gens qui prennent des décisions d’investissement en matière de conservation. Pris ensemble, ces questions constitueront l’ordre du jour des investigations scientifiques à réaliser sur l’aménagement des ressources et la diversité biologique pour répondre aux besoins des décideurs.

Les résultats de ce projet ont été présentés au Congrès international sur la biologie de conservation qui a eu lieu à Edmonton, Alberta en juillet 2010. Un manuscrit a été récemment soumis pour publication.

Pour en savoir plus, contactez Dr. Darren Sleep au bureau de NCASI à Montréal.

Contact