Overview of Canadian ambient air monitoring programs

Governments rely on information derived from a network of ambient air monitoring stations to understand the factors that impact local air quality and to develop regional, provincial, and national policies that address local airshed-related concerns.

As air quality issues are dominated by local releases and their localized effects, ambient air monitoring stations can also be used as a tool to assist forest products facilities in complying with local air quality standards and in understanding community-related air quality concerns.

NCASI Special Report No. 10-01, Overview of Canadian Ambient Air Monitoring Programs, describes ambient air quality monitoring networks in Canada in terms of their structure, management locations, operation practices, as well as data processing and availability. In particular, the ambient air monitoring programs in the four provinces that host the largest number of forest products industry manufacturing facilities (British Columbia, Alberta, Ontario, and Quebec) are described in further detail.

Publicly available information, largely accessible online, is described. Website links through which the information can be obtained are provided. This report can be used as a reference in better understanding the interrelationship between the forest products industry and the ambient air quality in communities across the nation.

The report was prepared by Dr. Vickie Tatum, project leader at the NCASI US Southern Regional Center. It is available at the NCASI members only website.

Member company employees may alternatively request a printed complimentary copy by sending email to publications@ncasi.org.

Contact Information 

 

Aperçu des programmes de surveillance de la qualité de l’air ambiant au Canada

Afin d’améliorer leur compréhension des facteurs ayant un impact sur la qualité de l’air local et pour l’élaboration de politiques régionales, provinciales et nationales régissant des problématiques de bassins atmosphériques locaux, les gouvernements au Canada s’appuient sur les informations tirées de réseaux de stations de surveillance de la qualité de l’air ambiant.

Puisque les problématiques locales de qualité de l’air sont dominées par les rejets atmosphériques locaux et leurs effets immédiats, les stations de surveillance de la qualité de l’air ambiant peuvent être employées comme des outils permettant d’assister les usines de produits forestiers à se conformer aux normes de la qualité de l’air et aussi pour mieux comprendre les inquiétudes des communautés face à ces problématiques.

Le rapport spécial no 10-01 de NCASI, Aperçu des programmes de surveillance de la qualité de l’air ambiant au Canada, décrit les réseaux de surveillance de la qualité de l’air ambiant au Canada en fonction de la structure de ces réseaux, leur lieu de gestion, les pratiques d’exploitation ainsi que le traitement et l’accessibilité des données. Les programmes de surveillance de la qualité de l’air ambiant des quatre provinces où se retrouvent la majorité des usines de l’industrie forestière (Colombie-Britannique, Alberta, Ontario et Québec) sont notamment décrits plus en détails.

Les informations disponibles au public et largement accessibles en ligne sont décrites dans ce rapport. Les hyperliens permettant d’accéder à ces informations y sont aussi inclus. Ce rapport pourra servir d’outil de référence permettant de mieux comprendre les rapports entre l’industrie des produits forestiers et la qualité de l’air ambiant dans les communautés à travers le pays.

Ce rapport a été rédigé par Dr. Vickie Tatum, chef de projet au Centre régional de NCASI du sud des États-Unis. Tous les membres de NCASI ont accès à ce rapport via le site Web réservé aux membres.

Le personnel des sociétés membres de NCASI peuvent aussi recevoir une version imprimée gratuite en contactant Mary McReynolds au siège social de NCASI.

Contact