Forest Biomass Cooperative – Results of recent investigations

NCASI’s work on carbon emissions from biomass has been used extensively in industry discussions with government agencies, academics, and environmental groups in the US and in Canada. Given that the US Environmental Protection Agency (EPA) recently decided to defer regulation of carbon emissions from biomass for three years and “seek further independent scientific analysis of this complex issue and then to develop a rulemaking on how these emissions should be treated in determining whether a Clean Air Act permit is required”, it is expected that additional NCASI technical work on carbon neutrality and related topics will be needed in 2011.

NCASI’s work on Life Cycle Analysis (LCA) is focused on forest-based products and value chains. NCASI has prepared several North American product-specific LCA studies, addressing five different paper products. In addition, NCASI has developed two computer-based carbon footprint estimation tools (FICAT for company-level analyses; FEFPro for product-specific analyses) and is engaged in selected aspects of LCA standard development (e.g., carbon and water footprint protocols being developed by ISO and others).

NCASI recently completed a study titled Greenhouse Gas and Resource Conservation Benefits of Using Black Liquor for Energy Production (TB 984). The study was conducted in the context of industry discussions with EPA regarding the greenhouse gas profiles of forest-based bioenergy systems and EPA concerns regarding biomass “carbon neutrality”. In addition, NCASI is providing technical input to the World Resources Institute and the Council on Sustainable Biomass Production on their efforts to develop standards that will be used to characterize the benefits of growing and using biomass. These standards are expected to influence policy development in North America.

In 2011, NCASI will review options for addressing land use effects in LCAs, an aspect that has been poorly characterized to date. NCASI will identify and review available options and will prepare a summary report. One or more of the methods will then be applied in several pilot studies in order to demonstrate their strengths and limitations, as well as to
identify opportunities for improving the methods. NCASI will also develop guidance and tools regarding options for allocating environmental burdens to co-products in LCAs of forest-based manufacturing systems.

NCASI recently completed a series of carbon footprint analyses to review the implications of the production and use of biomass-based products as substitutes for other products in the marketplace, for the Forest Products Association of Canada (FPAC) and Natural Resources Canada (NRCan) (http://www.fpac.ca/index.php/en/bio-revolution/). This analysis provides perspective on the environmental implications associated with various combinations of biomass-based industries (e.g., sawmill + pellet manufacture), and will be combined with socioeconomic data to provide perspective on the future of forest biomass-based industries in Canada.

NCASI also recently completed a meta-analysis of field studies that have measured biodiversity responses to biomass harvesting. Forest thinning treatments have generally had positive or neutral effects on diversity and abundance across all taxa (birds, mammals, reptiles, amphibians, and invertebrates). Higher amounts of coarse woody debris (CWD) remaining after biomass harvesting are generally associated with higher levels of bird diversity and abundance and invertebrate biomass. The investigators hypothesized that operational biomass harvests may not change CWD levels enough to appreciably influence forest biodiversity, especially when following biomass harvest guidelines that require leaving a portion of harvest residues.

NCASI provides technical support to its members on various topics related to forest bioenergy. During 2010, questions and controversies about the “carbon neutrality” of biomass required substantial attention, both in the US and Canada. NCASI participated in technical meetings on carbon neutrality convened by member companies and various organizations including Environmental Defense Fund, Council on Sustainable Biomass Production, 25X'25, Manomet Center for Conservation Science, World Wildlife Fund Canada, Society of American Foresters, US Environmental Protection Agency, US Department of Energy, Natural Resources Canada, Environment Canada, North Carolina Forestry Association, American Forest & Paper Association, Forest Products Association of Canada, and National Association of Forest Owners.

For more information, contact Kirsten Vice in NCASI’s Montreal office.

Contact Information 

 

Coopérative de valorisation de la biomasse forestière – Résultats d’études récentes

Les travaux de NCASI sur les émissions de carbone de la biomasse ont beaucoup servi dans les discussions entre l’industrie et les agences gouvernementales, les universités et les groupes environnementaux au Canada et aux États-Unis. Compte tenu que l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a récemment décidé de reporter de trois ans l’élaboration d’un règlement sur les émissions de carbone de la biomasse et d’entreprendre d’autres analyses scientifiques indépendantes sur cette question complexe, puis d’élaborer un règlement qui préciserait comment traiter ces émissions afin de déterminer si une installation doit détenir un permis en vertu du Clean Air Act, NCASI prévoit qu’il faudra réaliser d’autres études techniques en 2011 sur la carboneutralité de la biomasse et sur des questions connexes.

Les travaux de NCASI sur l’analyse du cycle de vie (ACV) sont axés sur les produits forestiers et leurs chaînes de valeur. NCASI a réalisé plusieurs études d’ACV qui ont porté sur cinq produits de papier différents fabriqués en Amérique du Nord. De plus, NCASI a conçu deux outils informatiques pour estimer l’empreinte carbone de produits forestiers (FICAT pour des analyses à l’échelle d’une entreprise et FEFPro pour des analyses sur des produits spécifiques) et participe aux travaux de développement de certains aspects reliés aux normes d’ACV (p. ex. les protocoles sur les empreintes eau et carbone en cours d’élaboration par ISO ou par d'autres organismes).

NCASI a récemment terminé une étude intitulée Greenhouse Gas and Resource Conservation Benefits of Using Black Liquor for Energy Production (TB 984) et réalisée dans le cadre de discussions entre l’industrie et l’EPA sur les profils de gaz à effet de serre des systèmes de bioénergie forestière et sur les préoccupations de l’EPA concernant la carboneutralité de la biomasse. De plus, NCASI fournit une contribution technique au World Resources Institute et au Council on Sustainable Biomass Production dans l’élaboration de normes qui serviront à définir les avantages de cultiver et d’utiliser la biomasse. On s’attend à ce que ces normes aient une influence sur l’élaboration des politiques en Amérique du Nord.

En 2011, NCASI examinera les options qui existent pour traiter la question des effets de l’utilisation des terres dans les ACV, un aspect mal défini jusqu’à maintenant. NCASI déterminera les options possibles, les analysera et rédigera un rapport de synthèse. NCASI utilisera une ou plusieurs de ces méthodes dans des études pilotes afin de démontrer les forces de ces méthodes et leurs limitations et dégager les possibilités d’amélioration. NCASI élaborera des lignes directrices et développera des outils sur les options de répartition du fardeau environnemental des coproduits dans les ACV des systèmes de fabrication axés sur les ressources forestières.

NCASI a récemment terminé une série d’analyses sur l’empreinte carbone afin d’évaluer l’impact de la production et de l’utilisation de produits dérivés de la biomasse pour remplacer d’autres produits sur le marché et ce, pour le compte de l’Association des produits forestiers du Canada et de Ressources naturelles Canada (http://www.fpac.ca/index.php/en/bio-revolution/). Cette analyse propose un point de vue sur l'impact environnemental associé à différentes combinaisons d’industries de la biomasse (p.ex. scierie + fabrication de granules). Des données socioéconomiques y seront intégrées afin de présenter une perspective sur le futur des industries de la biomasse forestière au Canada.

NCASI a aussi récemment terminé une méta-analyse d’études de terrain qui avait pour but de mesurer la réponse de la biodiversité aux activités de récolte de la biomasse. Les traitements d’éclaircie des forêts ont généralement eu un effet positif ou neutre sur la diversité et l’abondance de tous les taxons (oiseaux, mammifères, reptiles, amphibiens et invertébrés). Les quantités plus élevées de débris ligneux grossiers (DLG) qui demeurent en place après la récolte de la biomasse sont généralement associées à une plus grande diversité et abondance d’oiseaux et de biomasse d’invertébrés. Les chercheurs ont fait l’hypothèse que les récoltes opérationnelles de biomasse ne modifieront probablement pas les quantités de DLG suffisamment pour influencer sensiblement la biodiversité de la forêt, en particulier lorsque sont respectées les lignes directrices sur la récolte de la biomasse qui exigent qu’on laisse sur place une partie des résidus de la récolte.

NCASI fournit un soutien technique à ses membres sur diverses questions reliées à la bioénergie forestière. La question de la carboneutralité de la biomasse a exigé beaucoup d’attention au cours de l’année 2010 en raison de questions et de controverses soulevées à la fois au Canada et aux États-Unis. NCASI a participé à des rencontres de nature technique sur ce sujet qui avaient été sollicitées par ses sociétés membres et différentes organisations dont les suivantes : Environmental Defense Fund, Council on Sustainable Biomass Production, 25X'25, Manomet Center for Conservation Science, World Wildlife Fund Canada, Society of American Foresters, Agence américaine de protection de l’environnement, Département américain de l’énergie, Ressources naturelles Canada, Environnement Canada, North Carolina Forestry Association, American Forest & Paper Association, Association des produits forestiers du Canada et National Association of Forest Owners.

Pour en savoir plus, contactez Kirsten Vice au bureau de NCASI à Montréal.

Contact