Reducing in-plant spent pulping liquor losses

Effective management of organic material generated in chemical pulp manufacturing processes is important for optimizing mill operations, as well as for meeting effluent quality objectives. While the recovery and regeneration of spent pulping chemicals is a central component of virtually all chemical pulping facilities, there are ongoing routine losses of these chemicals due to the complex nature of the processing systems, and these are either recovered back into the process or are sent to wastewater treatment systems.

Reducing and recovering losses of spent pulping liquors can result in better performance of wastewater treatment systems, decreased “pass through” of substances that may resist biological degradation, and incremental benefits to the mill’s energy generation and chemical cost profiles.

In contrast to “spills” of spent pulping liquor, “losses” occur on a relatively ongoing basis, given that daily facility operations result in both intentional and unintentional releases of dilute spent liquor into the process sewer system. These losses do not typically lead to a regulatory exceedance, but can contribute to effluent characteristics such as colour and foam.

NCASI recently published Special Report No. 12-02, which provides a practical approach to assess the strengths and weaknesses of a facility’s systems for reducing and managing these low-level background losses, and summarizes the current research into the interconnections between managing spent pulping liquor and enhanced effluent management.

The report provides a proposed framework that may be useful to individual facilities in helping to identify and minimize “background” low-concentration and/or low-flow spent liquor losses, thus reducing the challenges inherent in managing wastewater treatment systems and effluent quality. This approach may also be useful for facilities currently working to address residual effects measured through the environmental effects monitoring (EEM) program or to address local receiving environment initiatives, depending on site-specific circumstances.

NCASI Special Report No. 12-02, Approaches for In-Plant Reduction of Spent Pulping Liquor Losses is available to member companies at http://www.ncasi.org//Publications/Detail.aspx?id=3563.

For more information, contact Kirsten Vice at the NCASI Montreal office.

Contact Information 

 

Réduire les pertes de liqueur usée en usine

Gérer efficacement les matières organiques qui se forment dans les procédés de fabrication de la pâte chimique est important lorsqu’il s’agit d’optimiser les activités d’exploitation d’une usine et d’atteindre les objectifs de qualité de l’effluent. Bien que la récupération et la reconstitution des produits chimiques dans la liqueur usée soient des composantes cruciales dans l’exploitation de pratiquement toutes les usines de pâte chimique, il y a constamment des pertes de ces produits chimiques en raison de la nature complexe des systèmes de traitement. Ces pertes sont soit récupérées et retournées dans le procédé, soit acheminées vers le système de traitement des eaux usées.

En réduisant et en récupérant ces pertes, on peut améliorer la performance du système de traitement des eaux usées, diminuer la quantité des substances qui sont résistantes à la biodégradation et qui sont rejetées avec l’effluent final et réaliser des gains supplémentaires en matière de production d’énergie et de coûts des produits chimiques.

Contrairement aux « déversements » de liqueur usée, les pertes surviennent assez régulièrement. En effet, les activités quotidiennes de l’usine engendrent des rejets accidentels et intentionnels de liqueur usée diluée dans le réseau d’égout du procédé. Ces pertes n’entraînent généralement pas un dépassement de norme, mais peuvent modifier les caractéristiques de l’effluent (p. ex. un changement de couleur et la présence de mousse).

NCASI a publié récemment le Rapport spécial no 12-02 qui propose une approche pratique pour évaluer les forces et les faiblesses des systèmes d’une usine qui servent à réduire et à gérer ces pertes et résume les travaux de recherche en cours sur les liens qui existent entre la gestion de la liqueur usée et une meilleure gestion de l’effluent.

Le rapport propose un cadre de travail qui pourrait s’avérer utile aux usines qui cherchent un moyen de localiser et de réduire ces pertes et ainsi atténuer les difficultés liées à la gestion des systèmes de traitement des eaux usées et à la gestion de la qualité de l’effluent. Cette approche peut aussi être utile aux usines qui cherchent présentement des solutions dans le cadre du programme des études de suivi des effets environnementaux (ESEE) pour éliminer les effets résiduels ou qui réalisent des projets locaux dans le milieu récepteur.

Le Rapport spécial no 12-02 de NCASI, Approaches for In-Plant Reduction of Spent Pulping Liquor Losses est accessible aux sociétés membres au http://www.ncasi.org//Publications/Detail.aspx?id=3563.

Pour en savoir plus, veuillez contacter Kirsten Vice au bureau de NCASI à Montréal.

Contact