NCASI investigates methane and nitrous oxide emissions from biomass-fired boilers and kraft recovery furnaces

Greenhouse gas (GHG) inventory programs have received increased emphasis in Canada in recent years. Pulp and paper facilities have been quantifying methane (CH4) and nitrous oxide (N2O) emissions from the combustion of wood, wood waste, and spent pulping liquors. NCASI recently completed a study to develop additional data on CH4 and N2O emissions from boilers burning solid biomass fuels (wood, wood waste, and bark) and recovery furnaces burning pulping liquors. The results are published in NCASI Technical BulletinNo. 998, Methane (CH4) and Nitrous Oxide (N2O) Emissions from Biomass-Fired Boilers and Recovery Furnaces.

CH4 and N2O emissions from five biomass-fired boilers, five direct contact evaporator (DCE) recovery furnaces, and three non-direct contact evaporator (NDCE) recovery furnaces were measured during this study. Additionally, CH4 emission data from 22 biomass-fired boilers in the EPA Boiler MACT/
CISWI database were included in developing the CH4 emission factor. Average CH4 and N2O emissions for the above three source categories were found to be lower than the factors currently compiled by the Intergovernmental Panel on Climate Change and the World Research Institute and The World Business Council for Sustainable Development.

For more information on this research, please contact Derek Sain at the NCASI Southern Regional Center.


Contact information 

 

NCASI étudie les émissions de méthane et d’oxyde nitreux provenant des chaudières à biomasse et des chaudières de récupération (kraft) 

Depuis quelques années, on constate un intérêt accru pour les programmes d’inventaires de gaz à effet de serre (GES) au Canada. Les usines de pâtes et papiers quantifient depuis plusieurs années leurs émissions de méthane (CH4) et d’oxyde nitreux (N2O) provenant de la combustion du bois, des résidus de bois et des liqueurs usées. NCASI a récemment terminé une étude dans laquelle sont présentées des données additionnelles sur les émissions de CH4 et de N2O provenant des chaudières brûlant des combustibles ligneux solides (bois, résidus de bois et écorces) et des chaudières de récupération brûlant des liqueurs usées. Les résultats sont publiés dans le Bulletin technique de NCASI no 998, Émissions de méthane (CH4) et d’oxyde nitreux (N2O) provenant des chaudières à biomasse et des chaudières de récupération.

Pour cette étude, NCASI a mesuré les émissions de CH4 et de N2O de cinq chaudières à biomasse, cinq chaudières de récupération avec évaporateurs à contact direct (DCE) et trois chaudières de récupération avec évaporateur à contact indirect (NDCE). Pour développer les facteurs d’émissions, NCASI a aussi inclus les données sur les émissions de CH4 de 22 chaudières à biomasse, données tirées de la base de données Boiler MACT/CISWI de l’EPA. À la suite de cette étude, NCASI a constaté que la moyenne des émissions de CH4 et de N2O de ces trois catégories de sources était inférieure aux facteurs présentement reconnus par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le World Research Institute et The World Business Council for Sustainable Development.

Pour en savoir plus, veuillez contacter Derek Sain au Centre régional du sud de NCASI.

Contact