NCASI reviews presence, fate, and ecological significance of H2S in pulp and paper mill effluents

Hydrogen sulphide, or H2S, has been widely studied by the forest products industry owing primarily to its presence as a component of total reduced sulphur gases generated in some processes. More recently, additional attention has been given to H2S, including its potential to act as a toxicant to aquatic communities. In response to agency initiatives in the United  States and Canada, NCASI was asked to conduct a review of the presence, fate, and ecological significance of hydrogen sulphide in pulp and paper mill effluents.

The results of that review are presented in NCASI Technical Bulletin No. 997, The Presence, Fate and Ecological Significance of Hydrogen Sulfide in Pulp and Paper Mill Effluents. The topics discussed include the methodology for measuring hydrogen sulphide and total sulphide in mill wastewaters and treated effluents, results of NCASI measurements of sulphides in selected mill effluents, and the fate of sulphides during the treatment of pulp and paper mill wastewaters. The review also provides a summary of laboratory and field studies of the aquatic toxicity of hydrogen sulphide and the potential that mill effluents might contribute sufficient sulphide to receiving waters to elicit a toxic response in some organisms.
By contrasting information about levels of H2S in treated mill effluents, receiving water characteristics, and toxicity data from studies measuring more than 100 aquatic toxicity endpoints, it appears unlikely that many, if any, mill treated effluent discharges would cause acute or chronic effects to aquatic life in waters receiving mill effluents that may contain small amounts of H2S.

The information contained in this report will be of value to facility managers or other industry representatives who may be faced with questions about the potential aquatic toxicity of hydrogen sulphide in their effluents. It will also be of interest to anyone who wishes to better understand the environmental fate of hydrogen sulphide in aquatic systems.

NCASI members can download this report from NCASI’s website (www.ncasi.org).

For more information, contact Kirsten Vice at NCASI’s Montreal office or Dr. Vickie Tatum at the NCASI Southern Regional Center.

Contact information 

NCASI analyse la présence, le devenir et l’importance écologique du H2S dans les effluents des usines de pâtes et papiers

L’industrie des produits forestiers étudie le sulfure d’hydrogène (H2S) depuis plusieurs années en raison principalement de sa présence dans les gaz de soufre réduit total générés par certains procédés. Cependant, depuis quelques temps, on s’intéresse de plus près au H2S et, notamment, à la possibilité qu’il soit toxique pour les communautés aquatiques. En réponse à des initiatives mises sur pied par des agences règlementaires aux États-Unis et au Canada, on a demandé à NCASI d’analyser l’information disponible sur la présence, le devenir et l’importance écologique du sulfure d’hydrogène dans les effluents des usines de pâtes et papiers.

Les résultats de cette analyse sont présentés dans le Bulletin technique no 997 de NCASI intitulé La présence, le devenir et l’importance écologique du sulfure d’hydrogène dans les effluents des usines de pâtes et papiers. On y décrit entre autres les méthodes pour mesurer le sulfure d’hydrogène et les sulfures totaux dans les eaux usées et dans les effluents traités des usines, les résultats obtenus de mesures des sulfures prises par NCASI dans les effluents de certaines usines, et le devenir des sulfures durant le traitement des eaux usées des usines. Ce bulletin contient aussi un résumé des études de laboratoire et de terrain sur la toxicité aquatique du sulfure d’hydrogène et sur la possibilité que l’effluent final d’une usine puisse contenir suffisamment de sulfures pour induire une réponse toxique chez certains organismes.
En comparant les données sur la concentration de H2S dans les effluents traités des usines, les caractéristiques des milieux récepteurs et les données sur la toxicité provenant d’études dans lesquelles on a mesuré plus de 100 paramètres de toxicité aquatique, il semble peu probable qu’il y ait un grand nombre d’effluents traités, ni même quelques-uns, qui pourraient avoir un effet aigu ou chronique sur la vie aquatique dans les cours d’eau recevant des effluents pouvant contenir de faibles quantités de H2S.

Les renseignements contenus dans le présent rapport seront utiles aux gestionnaires d’usine ou aux représentants de l’industrie qui auront peut-être à répondre à des questions sur le potentiel de toxicité aquatique du sulfure d’hydrogène dans leurs effluents. Il intéressera également ceux et celles
qui veulent mieux comprendre le devenir environnemental du sulfure d’hydrogène dans les systèmes aquatiques.

Les membres de NCASI peuvent télécharger le rapport du site Web de NCASI (www.ncasi.org).

Pour en savoir plus, contactez Kirsten Vice au bureau de NCASI à Montréal ou Dr. Vickie Tatum au Centre régional
du sud de NCASI.

Contact