Greenhouse gas benefits of using biomass residues for energy production in the forest products industry

The regulatory decisions the Environmental Protection Agency makes on biogenic CO2 emissions have the potential to greatly affect the costs of doing business and the perception of the forest industry’s products in the marketplace. The forest products industry, therefore, has a great deal at stake in ensuring that the agency’s deliberations on this topic are well informed. For this reason, NCASI undertook a series of studies on the benefits of using biomass residues for energy production at forest products facilities.

While in an earlier report, NCASI examined the life cycle greenhouse gas benefits of using black liquor in the kraft recovery system, Technical Bulletin No. 1016, Greenhouse Gas and Fossil Fuel Reduction Benefits of Using Biomass Manufacturing Residues for Energy Production in Forest Products Facilities, focuses on manufacturing residues. In this study, NCASI compared systems involving the use of biomass-based manufacturing residues for energy to comparable systems relying on fossil fuels.

The results indicate that the industry’s use of these manufacturing residues for energy avoids the release of approximately 110 million tonnes of CO2E per year, an amount 70% greater than the industry’s total CO2 emissions from burning fossil fuels. Combining the results of this study with the results of the previous NCASI study on black liquor reveals that the use of biomass-based manufacturing residues (including black liquor) in the US forest products industry avoids more than 200 million tonnes of CO2E per year.

This study is one of a series of ongoing NCASI projects having the objective of helping the forest products industry and its stakeholders better understand the greenhouse gas and energy impacts of using forest biomass as a raw material and fuel.

Technical Bulletin No. 1016 is publicly available.

For more information on the benefits of using biomass residues for energy production, please contact Reid Miner at the NCASI Corporate Office or Dr. Caroline Gaudreault at NCASI’s Montreal office.

Contact information 

Les avantages d’utiliser des sous-produits de la biomasse comme mode de réduction des gaz à effet de serre et de production d’énergie dans l’industrie des produits forestiers

Les décisions règlementaires prises par l’EPA sur les émissions de CO2 biogéniques pourraient avoir un impact important sur les frais d’exploitation des entreprises et sur la perception des marchés quant aux produits forestiers. L’industrie des produits forestiers doit donc s’assurer de bien renseigner l’Agence dans son travail d’analyse, car il s’agit d’un enjeu particulièrement important pour l’industrie. C’est pourquoi NCASI a entrepris de réaliser une série d’études sur les avantages d’utiliser des sous-produits de la biomasse pour générer de l’énergie dans les installations de produits forestiers.

Dans un rapport précédent, NCASI a évalué les avantages qu’offre la liqueur noire provenant du système de récupération du procédé kraft sur le plan des émissions de gaz à effet de serre évaluées sur tout un cycle de vie. Dans le Bulletin technique no 1016, Les avantages d’utiliser des sous-produits de la biomasse pour générer de l’énergie dans les installations de produits forestiers comme mode de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de consommation des combustibles fossiles, met l’accent sur les sous-produits de fabrication. Dans cette étude, NCASI compare des systèmes utilisant des sous-produits de fabrication dérivés de la biomasse pour générer de l’énergie à des systèmes comparables utilisant des combustibles fossiles.

Les résultats indiquent qu’en utilisant ces sous-produits de fabrication pour générer de l’énergie, l’industrie prévient le rejet d’environ 110 millions de tonnes métriques de CO2éq par année, une quantité qui est 70% plus élevée que les émissions totales de CO2 de l’industrie issues de la combustion des combustibles fossiles. En combinant les résultats de la présente étude à ceux de l’étude précédente sur la liqueur noire, NCASI a constaté que l’utilisation de sous-produits de la biomasse (y compris la liqueur noire) dans l’industrie des produits forestiers aux États-Unis prévient le rejet de plus de 200 millions de tonnes métriques de CO2éq par année.

La présente étude fait partie d’une série de projets que réalise présentement NCASI dans le but d’aider l’industrie des produits forestiers et ses parties prenantes à mieux comprendre l’impact d’utiliser de la biomasse forestière comme matière première et comme combustible, et ce, sur le plan des gaz à effet de serre et sur le plan énergétique.

Le Bulletin technique no 1016 est accessible au public.

Pour en savoir plus sur les avantages d’utiliser les sous-produits de la biomasse pour générer de l’énergie, contactez Reid Miner au siège social de NCASI ou Dr. Caroline Gaudreault au bureau de NCASI à Montréal.

Contact